Christophe Desmurger
Rage

Fayard

desmurger

Présentation de l’éditeur
Ce que Raphaël admirait chez Serge, c’était sa rage. Une colère, une hargne qui donnait plus d’impact à chacun de ses gestes, de présence à son corps, de profondeur à son regard.
Par rapport à son ami, Raphaël se sentait trop doux. Guimauve.
Et son admiration se teintait d’envie.
Lorsqu’après vingt ans sans s’être vus Raphaël et Serge se retrouvent par hasard, tous les sentiments de l’enfance et de l’adolescence ressurgissent. La même fascination. Le même soupçon de jalousie contre laquelle l’amitié lutte en vain.
Mais n’est-on pas toujours le plus mauvais juge de soi-même ? Et si c’était justement à sa douceur que Raphaël devait le meilleur de son existence ? 

Bibliographie de l’auteur
Christophe Desmurger a publié chez Fayard Des plumes et du goudron et L’assassinat de Gilles Marzotti. 

Revue de presse
Raphaël, le narrateur du nouveau roman de Christophe Desmurger, aime Renaud. Comme l'auteur. Et il voit dans l'évolution du «chanteur énervant», idole d'une génération, bien des similitudes avec celle de la société. Entre les chansons Où c'est que j'ai mis mon flingue (album Marche à l'ombre, 1981), où l'artiste vomit toute forme d'autorité et J'ai embrassé un flic (album Toujours debout, 2016) où il exprime sa gratitude aux forces de l'ordre protégeant la population des attentats, l'auteur décèle l'invasion de la crainte dans la société. « Cette chanson - la seconde, N.D.L.R. - est un véritable symbole d'échec […]. L'échec de notre société. Une société de la peur […]. Tout le monde tremble. Tout le monde a peur de perdre. Son travail, sa santé, sa vie […]. Notre époque sent la trouille. Alors, on manifeste ou on s'accroche à des privilèges, on essaye de changer le monde ou on vire dans l'aigreur. Mais on a peur. Tous. ». Le roman s'ouvre d'ailleurs sur une scène, bien contemporaine, de manifestation dans Paris.
Si le personnage principal voue un tel culte à son idole, c'est parce que lui, qui se trouve trop «guimauve», trop moyen et sans aspérités, a «toujours eu besoin de voir briller des étoiles dans [son] ciel étriqué. De les suivre.» Il a choisi Serge et Renaud. «Des étoiles sans dieux, ni maîtres.»

«Notre époque sent la trouille. On a peur. Tous»

Serge, c'est l'autre personnage clé du roman. Celui dont les deux dernières lettres du prénom s'accordent avec les deux premières de Raphaël pour former l'acronyme « Rage ». C'est le copain rebelle de l'adolescence, le mauvais garçon que les parents n'aiment pas voir leur progéniture fréquenter. Que le temps finira par changer. Comme la plupart des personnages dépeints par Christophe Desmurger dans ce roman du temps qui passe et qui fait son œuvre. «On ne sait jamais ce que deviendront les gens qu'on aime. Ma mère sourit. Renaud embrasse les flics. Serge fait des affaires.» Et l'amour efface les accidents du passé : «J'oublierai mes échecs. Je bénirai mon parcours chaotique puisqu'il m'a conduit jusqu'à elle», promet Raphaël en voyant «briller dans le ciel de Paris une dernière étoile. La plus grande, la plus belle». Clarisse. C'est grâce à elle qu'il n'aura «plus peur du monde qui gronde, tremble, vacille». Mais il n'abandonnera pas son envie de ne jamais être un enfant totalement sage.
Pierre-Olivier Vérot-Le Pays-7 mars 2019

(*) Qu'est-ce qu'une soirée littéraire : 
La recette a fait ses preuves, LE MENHIR BRUNOY ECOLOGIE l’utilise depuis juin 2002 : soit un(e) auteur(e) et son livre. Vous persuadez (facilement) des lecteurs (déjà acquis à la cause) de lire l’ouvrage.
Lors d’une soirée dite « Soirée littéraire », vous invitez l’auteur(e) et les lecteurs à s’exprimer sur l’œuvre en question.
Et là, sachant qu’un livre a deux auteurs, celui qui l’écrit et celui qui le lit (sic Jacques Salomé), vous obtenez un régal d’échanges, un festin de points de vue, une brassée d’émotions, un feu d’artifices de questions, un melting-pot de remarques, une envolée d’idées…
Et pour ne pas rester sur votre faim, vous continuez l’échange pendant la dédicace, mais aussi pendant le repas, qui termine cette réunion d’amoureux de lecture.

Informations pratiques : 
Les livres sont disponibles à la librairie "LE PAIN DE 4 LIVRES" à YERRES - A la maison de la presse à BRUNOY, sur place, au Café-restaurant Le Portalis 21bis rue Dupont-Chaumont à Brunoy lors de la précédente soirée et le jour même. Rendez-vous au Café-restaurant "LE PORTALIS" - 21 bis, rue Dupont-Chaumont BRUNOY à 18h30. La soirée débute par un débat entre l'auteur(e) et les lecteurs, suivi de la dédicace et du verre de l'amitié, puis d'un dîner convivial en compagnie de l'auteur(e). 

Tarifs : Débat, dédicace et verre de l'amitié : gratuit pour les adhérents - 2€ pour les non adhérents - Débat, dédicace, verre de l'amitié et dîner : 14 € pour les adhérents - 16 € pour les non adhérents - Pour le dîner inscription impérative avant le 16 septembre 2019 à : lemenhirbrunoy@yahoo.fr