Bouchera Azzouz
en partenariat avec Caroline Glorion

Fille de daronne et fière de l'être

Editions Plon

azzouz

Un témoignage d'une grande force et d'une grande sincérité, résolument optimiste, qui montre que les femmes sont la grande chance des quartiers populaires contre le radicalisme et le terrorisme.

« Aujourd'hui, plus que jamais, il me semble important de transmettre aux plus jeunes générations l'histoire oubliée de nos daronnes. Dans nos banlieues, la "daronne", c'est la première femme que tu aimes, et la seule pour qui tu peux pleurer. "Daronne", un mot derrière lequel on cache avec pudeur tout l'amour contenu dans le terme "maman".
C'est parce que je suis sortie du chemin que la mienne avait tracé, en suivant un temps la voie d'une certaine "radicalité" religieuse, que j'ai voulu écrire ce livre. Ce qui m'a sauvé, c'est cet indéfectible lien façonné depuis l'enfance avec elle. Je suis revenue à l'endroit où j'avais rompu pour reprendre le cours de ma vie et mettre en accord toutes mes identités, qu'elles soient religieuses, culturelles, traditionnelles et nationales. Je me suis rendu compte à quel point c'était une erreur de vouloir être autre chose que ce que j'étais, une fille de daronne et fière de
l'être ! »

Biographie
Bouchera Azzouz
Ex-secrétaire générale du mouvement Ni putes ni soumises, présidente de l'association Ateliers du féminisme populaire, documentariste, Bouchera Azzouz est l'auteur, avec Corinne Lepage, de Les femmes au secours de la République, de l'Europe et de la planète (Max Milo, 2015).

Caroline Glorion
Documentariste, réalisatrice, auteur de plusieurs essais, Caroline Glorion est conseillère de programme à l'Unité documentaire de France 2. Elle a notamment porté à l'écran la vie de Joseph Wresinski dans le film Joseph l'insoumis, avec Jacques Weber et Anouk Grinberg.

Revue de presse
Les mères ! Ce récit est un hommage aux « daronnes ». Un mot populaire, venu du tréfonds du XIXe siècle, resurgi dans l’argot des cités. Les daronnes, personnages discrets mais centraux, « ont joué un rôle déterminant dans notre construction citoyenne », affirme Bouchera Azzouz, qui, après un passage à ni putes ni soumises, milite aujourd’hui pour « un féminisme populaire. Ce livre dense et bien écrit n’élude pas les questions difficiles.

Les jeunes nés au milieu des années 90 ? « En s’attaquant au voile, on s’attaque à leur identité culturelle ». Mais le cœur de sa réflexion reste le lien mère-fille, ces entrechats entre fidélité et liberté, et ses rendez-vous difficiles avec les héritières de Simone de Beauvoir, une autre sacrée daronne.
Frédéric Pagès-Le canard enchaîné-22/06/16

Informations pratiques : Les livres sont disponibles à la librairie "LE PAIN DE 4 LIVRES" à YERRES - A la maison de la presse à BRUNOY - A la librairie "Plume & Gribouille" Centre commercial Talma à BRUNOY, sur place, au Café-restaurant Le Portalis 21bis rue Dupond-Chaumont à Brunoy lors de la précédente soirée et le jour même. Rendez-vous au Café-restaurant "LE PORTALIS" - 21 bis, rue Dupont-Chaumont BRUNOY à 18h30. La soirée débute par un débat entre l'auteur(e) et les lecteurs, suivi de la dédicace et du verre de l'amitié, puis d'un dîner convivial en compagnie de l'auteur. 

 Tarifs : Débat, dédicace et verre de l'amitié : gratuit pour les adhérents - 2€ pour les non adhérents - Débat, dédicace, verre de l'amitié et dîner : 13,50€ pour les adhérents - 14,50€ pour les non adhérents - Pour le dîner inscription impérative avant le 12 décembre 2016 à : lemenhirbrunoy@yahoo.fr