En partenanriat avec

LA LIGUE DES DROITS DE L'HOMME
SECTION DE MONTGERON VAL D'YERRES

Nous recevons

CATHERINE KINTZLER

pour son livre

PENSER LA LAÏCITE

Ed. Minerve

ATTENTION : Inscritions pour le dîner ET le débat
avant le vendredi 12 décembre
(Places limitées)

Voir infos pratiques en fin d'article

Le point de vue de l’éditeur : Dans Penser la laïcité, Catherine Kintzler aborde un concept qu’elle a déjà travaillé, cette fois de manière plus ample et en le mettant à l’épreuve de l'actualité.

Plusieurs « questions » et « fausses questions » laïques qui ont jalonné les deux dernières décennies sont examinées. Qu'est-ce que l'extrémisme laïque ? Pourquoi ajouter un adjectif au substantif « laïcité » ? Peut-on étendre la laïcité scolaire à l'enseignement supérieur ? L'interdiction du voile intégral est-elle d'inspiration laïque ? La liberté des cultes requiert-elle un soutien public ? Une entreprise peut-elle revendiquer la laïcité ? La laïcité est-elle contraire à l'existence de communautés ? Y a-t-il une « spiritualité laïque » ? Autant d'interrogations « de terrain » qui testent la construction théorique proposée et l’affinent, mais qui engagent aussi des questions majeures : la nature du lien politique, les différentes formes du concept de liberté, la notion de communauté, celle d'identité de la personne, les concepts d'adogmatisme et de position critique, le statut de la culture, celui de la morale et de la perfectibilité humaine.

Quelques idées couramment admises sont rudoyées : le noyau philosophique de la différence entre régime de tolérance et régime de laïcité n'est pas la séparation des Églises et de l'État ; ce qu'il y a de plus opposé à la laïcité, ce ne sont pas les religions, mais la notion de religion civile ; en régime laïque, la pensée du lien politique ne repose pas sur la primauté du « vivre-ensemble », mais sur celle de la possibilité du « vivre-séparément » comme condition du vivre-ensemble.

La laïcité est une idée à la fois simple et difficile. C'est paradoxalement son minimalisme qui en fait la puissance et la richesse. Il ne sert à rien de dire qu'elle est abstraite : son efficacité concrète s'apprécie à la quantité de liberté qu'elle rend possible.

L’auteur : Catherine Kintzler est professeur honoraire à l'université Charles de Gaulle Lille-III. Elle a enseigné auparavant une vingtaine d'années en lycée.

Elle a notamment signé : 
- Penser la laïcité, Paris : Minerve, 2014.
- Jean-Philippe Rameau, splendeur et naufrage de l'esthétique du plaisir à l'âge classique, Paris : Minerve, 2011, 3e éd ;
- Qu’est-ce que la laïcité ? Paris : Vrin, 2007 ;
- Poétique de l'opéra français de Corneille à Rousseau, 2e éd Paris : Minerve, 2006 ;
- Théâtre et opéra à l’âge classique, une familière étrangeté, Paris : Fayard, 2004 ;
- Condorcet, l’instruction publique et la naissance du citoyen, Paris : Folio-Essais, 1987. 

Revue de presse : 
« C’est comme une suite de Qu’est-ce que la laïcité  ?. [...] Là encore, il s’agit de penser la laïcité « de fond en comble » pour la spécialiste de la philosophie et de l’esthétique des Lumières, c’est-à-dire de « proposer une construction philosophiquement pertinente et concrètement appliquée aux problèmes contemporains » ». 
Jérôme Skalski, L’Humanité

« Après Qu’est-ce que la laïcité ?, Catherine Kintzler renouvelle en profondeur sa réflexion afin de sortir du confort intellectuel et de rapatrier la laïcité dans son lieu naturel. Elle montre magistralement comment une construction théorique puissante peut efficacement éclairer le concret et le réel. [...]
Le livre de Catherine Kintzler nous donne des armes intellectuelles contre ceux qui voudraient faire taire tout questionnement critique, contre les sophismes diversitaires et politiquement corrects, contre le prêchi-prêcha constructiviste qui a envahi l’école, contre ceux qui confondent combat idéologique et combat politique et contre ceux qui ont dénaturé la laïcité car penser la laïcité c’est défendre la liberté de pensée. Voilà un remarquable antidote contre la férocité des bons sentiments ».
Jorge Morales, Humanisme

« Spécialiste de Condorcet, auteur d’études sur l’opéra au XVIIIe siècle, [CK] réussit à alterner les démonstrations philosophiques – limpides – et la mise en perspective de cas concrets. »
Philippe Foussier, Communes de France

« A rebours de la philosophie sociale de Durkheim, la philosophie politique de Kintzler postule que les hommes peuvent s’assembler durablement sans assujettir leur Cité à une altérité qui la légitimerait symboliquement. […]
Assurément, ce livre spéculativement vigoureux d’une grande probité intellectuelle sera très utile à qui veut disposer de ressources analytiques et polémiques pour réfléchir à une des questions décisives du XXIe siècle  
Pierre Hayat, Cahiers rationalistes

Programme de la quinzaine de la laïcité :
Exposition sur la laïcité et son éclosion en France : Organisée en partenariat avec la Ligue de l’Enseignement de l’Essonne et la section locale de la LDH, du 2 décembre au 20 décembre 2014 à la Bibliothèque Médiathèque Danielle Bianu, 2 rue Marc Sangnier à Yerres

Conférence de Paul GROLLEAU formateur sur les questions de laïcité auprès des collectivités locales : « La laïcité ! Pour vivre ensemble, quelques idées fortes, quelques idées fausses »
A l’Orangerie de la Grange au Bois, 10 rue de Concy à Yerres, le mardi 9 décembre 2014 à 20h30

Ciné-débats
Le cinéma Le Cyrano à Montgeron
114 avenue de la République
Le mardi 16/12/2014 à 20 h
Film : la Séparation suivi d’un débat

Renseignements sur ce programme : yerres@ldh-france.org

Informations pratiques : Les livres sont disponibles à la librairie "LE PAIN DE 4 LIVRES" à YERRES - A la maison de la presse à BRUNOY - A la librairie "Plume & Gribouille" Centre commercial Talma à BRUNOY, sur place lors de la précédente soirée et le jour même. Rendez-vous au Café-restaurant "LE PORTALIS" - 21 bis, rue Dupont-Chaumont BRUNOY à 18h30. La soirée débute par un débat entre l'auteur(e) et les lecteurs, suivie de la dédicace et du verre de l'amitié, puis d'un dîner convivial en compagnie de l'auteur.

Tarifs : Débat, dédicace et verre de l'amitié : gratuit pour les adhérents - 2€ pour les non adhérents - Débat, dédicace, verre de l'amitié et dîner : 13€ pour les adhérents - 14€ pour les non adhérents Pour le dîner inscription impérative avant le 12 décembre 2014 à : lemenhirbrunoy@yahoo.fr