SOIRÉE LITTÉRAIRE : échanges avec l'auteur, dédicace, repas
A 18H30 Au restaurant Le Portalis rue Dupont-Chaumont à Brunoy (91)

Plus d'informations pratiques à la fin de cet article

Lucas Menget
Lettres de Bagdad : carnet de route

Ed. Thierry Marchaisse

 menget

4ème de couverture : Nous attaquons une deuxième nuit de montage, pour tenter, avec quelques reportages, de montrer à quoi ressemble l’Irak. La tâche est impossible.
Il faudrait dire à la fois la complexité et l’attachement. Le drame et les rires. Les chiites, les sunnites, les chrétiens, les fous et les moins fous. Les suicidaires et les visionnaires. Les réalistes et les perdus. Le sable et le pétrole. La bêtise de quelques illuminés de Washington, et la naïveté de leurs successeurs. Les rêves des Irakiens, quand la parole fut libre pour quelques mois. Les désillusions, maintenant que les mots sont de nouveau chuchotés.
Mes reportages ne peuvent pas montrer cela. Ils ne peuvent guère non plus montrer l’absurde et l’horreur. Encore moins le mélange des deux. Mais ces lettres peut-être ?
Ces confidences pudiques d’un correspondant de guerre racontent l’envers des images et des informations qui scandent nos journaux télévisés. À petites touches, au jour le jour, l’auteur nous fait partager sa connaissance intime de la situation irakienne et cette forme de vie très particulière qui est la sienne, au cœur du réacteur de l’histoire.

Biographie de l’auteur : Lucas Menget, né en 1974 à Chambray-lès-Tours, est un grand reporter français de radio et de télévision. Gaza, l'Irak, l'Afghanistan, La Somalie, le Printemps arabe... Il connaît bien les zones de conflit. Il a rejoint l'équipe d'Envoyé Spécial en janvier 2011. Il travaillait auparavant pour France 24 en tant que rédacteur en chef adjoint du service Reportage et chef de l'unité webdocumentaire. Il a également travaillé au service étranger de RFI, de 1999 à 2006.

Ce grand reporter multicarte est un fidèle du Prix Bayeux-Calvados. Présélectionné à plusieurs reprises, il a obtenu le troisième prix en 2002 et en 2003 en catégorie radio. Depuis 2012, il est rédacteur en chef de la chaîne
i Télé (groupe Canal plus). 

Revue de presse : Voilà quelque temps que l’Irak ne fait plus la une. Chaque semaine pourtant des attentats ensanglantent Bagdad. Les troupes américaines sont parties, la guerre demeure, celle qui s’en prend aux civils pour entretenir l’instabilité et la violence. Banalité d’un conflit endémique où les adversaires restent les mêmes — sunnites contre chiites, clans contre factions, protecteurs saoudiens contre mentors iraniens, comme ailleurs dans un Moyen-Orient bouleversé.
Le carnet de route de Lucas Menget a plusieurs mérites. Dans la chaleur et le vacarme des snipers, des hélicos et du coq qui chante à des heures indues, il décrit ce qu’il a vécu de 2007 à 2008, au cœur de cette drôle de guerre américaine qui a débouché sur un fiasco politique. Il raconte le quotidien d’un reporter de guerre sans céder à la tentation de la bravoure de papier. Avec lui, on sent l’odeur de la sueur quand on a peur, et celle du sable en pleine tempête, on lit dans le regard des hommes la crainte, la confiance, l’espoir parfois d’un lendemain meilleur. On comprend aussi l’excitation du danger, la fébrilité du direct, l’addiction que la guerre développe chez certains, qu’ils soient soldats ou journalistes.
Lucas Menget n’est pas de ceux-là. C’est pourquoi son récit sonne vrai.
Christine Ockrent – Emission Grands reporters-  France Inter. 

Au commencement était l'Irak. Face au déferlement de violence qui a eu lieu en Syrie, il est bon de se plonger dans Lettres de Bagdad de Lucas Menget. 
D'abord pour constater que c'est bien là que la vieille fracture entre sunnites et chiites s'est rouverte à la faveur de l'invasion calamiteuse décidée en mars 2003 par Georges Bush. 
Ensuite pour se rappeler que c'est en Irak qu'a été inventé le djihad moderne et que les fils de cette idéologie forment aujourd'hui la frange la plus extrême de l'insurrection syrienne, celle qui fait peur, celle qui obsède l'Occident qui, usé par huit ans de présence en Mésopotamie et douze autres en Afghanistan, rechigne à s'engager dans un autre conflit. 
Enfin parce que ces lettres brillent par l'humanité qu'elles contiennent. Celle de leur auteur, jeune reporter que ce conflit a fait mûrir en le dépouillant de ses illusions pour n'en garder qu'une seule, ce vœu imperturbable de témoigner des autres.
Et il le fait magnifiquement en racontant ces personnages, guides et journalistes, soldats américains, et Irakiens de la rue, qui, avec peu de points en commun, ont dû par un hasard de l'Histoire cohabiter au cœur d'un enfer toutes ces années.
Régis Le Sommier-Paris Match-09/12/2013.

Informations pratiques : Les livres sont disponibles à la librairie "LE PAIN DE 4 LIVRES" à YERRES - A la maison de la presse à BRUNOY - A la librairie "Plume & Gribouille" Centre commercial Talma à BRUNOY, sur place lors de la précédente soirée et le jour même. Rendez-vous au Café-restaurant "LE PORTALIS" - 21 bis, rue Dupont-Chaumont BRUNOY à 18h30. La soirée débute par un débat entre l'auteur(e) et les lecteurs, suivie de la dédicace et du verre de l'amitié, puis d'un dîner convivial en compagnie de l'auteur.

Tarifs : Débat, dédicace et verre de l'amitié : gratuit pour les adhérents - 2€ pour les non adhérents - Débat, dédicace, verre de l'amitié et dîner : 13€ pour les adhérents - 14€ pour les non adhérents Pour le dîner inscription impérative avant le 10 novembre 2014 à : lemenhirbrunoy@yahoo.fr