Gisèle Leconte
Demain, la vie

Ed. Persée

leconte

Présentation de l’éditeur : Le roman « Jeanne le Pardon » nous faisait découvrir les épisodes de vie de deux familles, celles de Jeanne et de Gatien, en région Picarde, dans le contexte de la Grande guerre.                        
« Demain la vie » suit leur parcours dans la société de l’après-guerre jusqu’à 1939.
Gatien migre avec sa famille, dès 1919, vers la capitale, à Montreuil, tandis que Jeanne reste en Picardie. La société change, les mentalités évoluent. De nouveaux codes de vie s’imposent aux uns comme aux autres. Gatien découvre un nouvel univers, celui du monde ouvrier, organisé, structuré, porteur de l’idéal d’une société plus juste. Jeanne poursuit son rêve d’un vivre ailleurs et autrement.
« Demain la vie » dépeint les émotions, les sentiments, les partis pris d’hommes et de femmes voués à un quotidien laborieux, animés d’une soif de vivre tenace, enracinée au plus profond de leur humanité. Et même si tout autour d’eux, le monde semble mouvant, instable, voire menaçant, et même si la vie est ordinaire, ce qui prime, c’est la quête d’un bonheur de vivre !
« Demain la vie », c’est tout simplement la vie. Comment ne pas s’y reconnaître ?

Biographie de l’auteure : Gisèle Leconte, née en 1951, est originaire d’Epinay sous Sénart. Elle réside depuis 1978 à Corbeil-Essonnes (91).

Point de vue de l’auteure :  « Demain la vie », relate les vies des deux principaux noyaux familiaux de « Jeanne le pardon ». Le récit des vies de Jeanne et Gatien se poursuit durant la période de 1919 à 1939.
Poursuivre son chemin n’induit pas une continuité. Car, après la Grande guerre, plus rien ne sera pareil. L’affirmer ne constitue pas une nostalgie paralysante. Bien au contraire. Le dire, c’est prendre conscience de l’infime mesure d’une vie au regard de l’échelle du temps. Mais c’est aussi démontrer une étonnante capacité à puiser sa force de vie pour l’unique et fabuleuse raison : être en vie et vivre.
Tout a été bousculé, la géographie des terres et des villes, celle moins percutante à l’œil nu, de la société, mais aussi les idées et projets de chacun tant pour l’avenir que le présent imminent, en urgence de reconstruction. Les cœurs et les valeurs se mettent au diapason de cette évolution inéluctable.
On se tourne avec cran et ténacité vers un demain inexorablement meilleur.
Jeanne, Gatien, ainsi que tous ceux qui gravitent et fourmillent autour d’eux, tissant la toile de fond social des quartiers ouvriers de Montreuil, nous révèlent le quotidien d’une classe laborieuse. Malgré la prétendue insignifiance à gagner pain et logis, ils deviennent les maîtres d’œuvre  de leur devenir.
On ne considère plus seulement son propre destin, on prend en compte celui de l’autre. 
On engage les regards au-delà de la terre d’origine, au-delà des foyers. Se créent des lieux de lien social fort : usine, école, rue, café, commerces…où l’avenir se profile. 
« Demain la vie », témoigne d’une mouvance inéluctable, avec ses peurs, ses incertitudes, ses étonnements, mais aussi son potentiel d’adaptation, sa capacité à imaginer et croire au meilleur pour soi-même et pour les autres.
En cette période où l’optimisme nous fait défaut, « Demain la vie » nous rappelle que rien n’est jamais perdu.

Revue de presse :
Réalisme, émotion et belle écriture : Cette histoire humaine et sociale qui nous conduit à rencontrer des dizaines et dizaines de personnages, tous différents, à la campagne comme à la ville nous montre une humanité qui se construit, malgré les menaces de la guerre qui vient. C'est une soif de vivre, de grandir et d'aimer que nous font partager ces femmes et ces hommes, situés entre le rêve et la réalité de cette vie qu'ils veulent croquer à pleines dents. Ce livre, soigné et très rythmé, que l'on peut prendre et quitter quelques heures avant de poursuivre sa lecture nous « possède » complètement. Il n'est pas question d'aller trop vite, on se trouve tellement bien avec ses familles qui deviennent un peu les nôtres. Le lecteur n'a qu'un souhait lorsque le dernier chapitre est terminé, c'est que la suite puisse lui être offerte.
Jean-François CHALOT - 22/07/2014 (critiqueslibres.com)

Informations pratiques : Les livres sont disponibles à la librairie "LE PAIN DE 4 LIVRES" à YERRES - A la maison de la presse à BRUNOY - A la librairie "Plume & Gribouille" Centre commercial Talma à BRUNOY, sur place lors de la précédente soirée et le jour même. Rendez-vous au Café-restaurant "LE PORTALIS" - 21 bis, rue Dupont-Chaumont BRUNOY à 18h30. La soirée débute par un débat entre l'auteur(e) et les lecteurs, suivie de la dédicace et du verre de l'amitié, puis d'un dîner convivial en compagnie de l'auteur.

Tarifs : Débat, dédicace et verre de l'amitié : gratuit pour les adhérents - 2€ pour les non adhérents - Débat, dédicace, verre de l'amitié et dîner : 13€ pour les adhérents - 14€ pour les non adhérents Pour le dîner inscription impérative avant le 6 octobre 2014 à : lemenhirbrunoy@yahoo.fr