SOIRÉE LITTÉRAIRE : échanges avec l'auteur, dédicace, repas
A 18H30 Au restaurant Le Portalis rue Dupont-Chaumont à Brunoy (91)

Plus d'informations pratiques à la fin de cet article

 norek

Olivier Norek
Code 93

Éditions Michel Lafon

Présentation de l’éditeur : Coste est capitaine de police au groupe crime du SDPJ 93. Depuis quinze ans, il a choisi de travailler en banlieue et de naviguer au cœur de la violence banalisée et des crimes gratuits. Une série de découvertes étranges – un mort qui ouvre les yeux à la morgue, un toxico qui périt par auto combustion – l’incite à penser que son enquête, cette fois-ci, va dépasser le cadre des affaires habituelles du 9-3. Et les lettres anonymes qui lui sont adressées personnellement vont le guider vers des sphères autrement plus dangereuses…
Écrit par un lieutenant de police, 93 Code zéro se singularise par une authenticité qui doit tout à l’expérience de son auteur ; cette plongée dans un monde où se côtoient aménagement urbain et manipulations criminelles au sein des milieux politiques et financiers nous laisse médusés. 

Revue de presse : L'avantage avec les policiers écrivains, c'est qu'ils savent de quoi ils parlent. Ils ont une connaissance de leur maison, des criminels, des légistes et du terrain. C'est bien, mais pas suffisant pour retenir l'attention du lecteur à qui l'on propose, chaque semaine, des pelletées de thrillers qui, sans être des chefs-d'œuvre, se laissent lire. On ouvre donc Code 93 avec une certaine appréhension, vite dissipée. Olivier Norek assure et maîtrise son sujet comme un vieux roublard. L'histoire? Celle de Victor Coste, capitaine de police au groupe crime du SDPJ 93. Une unité qui croule sous les enquêtes car, si la Seine-Saint-Denis est le département le plus dangereux, il est aussi le moins équipé en hommes. Coste et ses hommes sont ainsi confrontés à plusieurs cas curieux. Ils retrouvent le corps sans vie et émasculé d'un colosse noir qui se réveille à la morgue alors qu'on allait le saigner. Et puis, plus tard, un portable se met à sonner dans le cadavre carbonisé d'un toxico qu'ils pensaient suicidé. Au cours de ses investigations, Coste découvre qu'il se passe des choses pas catholiques au sein de l'unité. La hiérarchie est nerveuse. Un collègue et ami prend sa retraite. Son remplaçant est une planche pourrie. Et Coste reçoit des lettres anonymes qui sentent le soufre.

En parallèle, on quitte les coins glauques du 9-3 pour suivre une famille installée à Saint-Cloud. Une mère dans un fauteuil roulant, mauvaise comme une teigne ; un fils fonctionnaire dans un ministère, trop effacé pour être honnête, et, entre eux, comme un serpent prêt à mordre, un secret encombrant. Entre ces deux mondes, une passerelle que vont franchir Coste et ses hommes et qui va les mener sur un terrain glissant. On ressort bluffé par ce thriller à l'atmosphère étouffante, dont l'action avance grâce à des dialogues efficaces et des descriptions réalistes d'une banlieue malade. Chez Norek, pas de flic solitaire et alcoolique mais un homme blessé, certes, mais entouré d'une équipe solide et solidaire. Après ce joli coup d'essai, une suite s'impose lieutenant !
Bruno Corty – Le Figaro – 15/05/13

Avec ce premier roman, Olivier Norek nous plonge dans le quotidien des policiers en Seine-Saint-Denis : des situations de violence, souvent gratuite, et de cruauté. Sans pour autant jamais se départir d'un regard humain qu'il promène sur ces quartiers difficiles.
Bernard Hugues Saint Paul – La Dépêche – 02/06/13 

Ne vous fiez pas au titre un peu facile et à la couverture aux accents futuristes : pour un premier roman, Olivier Norek a fait fort. Avec « Code 93 » ce flic de Seine-Saint-Denis a séduit sans difficulté l'éditeur Michel Lafon.
« On a trouvé le livre bon, ça sonne juste, ce qui est rare pour un premier roman français », indique la maison d'édition. Certes, être fonctionnaire depuis 14 ans est un avantage pour décrire cet univers, encore faut-il réussir à emmener son lecteur, à le surprendre, avec un assassin pas banal et à lui offrir une histoire crédible et bien écrite.
Un pari réussi, étonnant de réalisme.
Le Parisien 21/06/13 

Un scénario qui tient en haleine jusqu’à la dernière page. Du grand art de polar.
L’express

En bref : Code 93 est en cours d’adaptation au cinéma. Le second épisode, déjà écrit, sort en octobre 2014. Olivier Norek fait partie de l’équipe de scénaristes d’« Engrenages », une série policière phare de Canal+. Il a reçu le Prix du polar de Lens et le prix Quai de la Rapée en 2013, et figure parmi les sélectionnés du prix de Toulouse.

Informations pratiques : Les livres sont disponibles à la librairie "LE PAIN DE 4 LIVRES" à YERRES - A la maison de la presse à BRUNOY - A la librairie "Plume & Gribouille" Centre commercial Talma à BRUNOY, sur place lors de la précédente soirée et le jour même. Rendez-vous au Café-restaurant "LE PORTALIS" - 21 bis, rue Dupont-Chaumont BRUNOY à 18h30. La soirée débute par un débat entre l'auteur(e) et les lecteurs, suivie de la dédicace et du verre de l'amitié, puis d'un dîner convivial en compagnie de l'auteur.

Tarifs : Débat, dédicace et verre de l'amitié : gratuit pour les adhérents - 2€ pour les non adhérents - Débat, dédicace, verre de l'amitié et dîner : 13€ pour les adhérents - 14€ pour les non adhérents Pour le dîner inscription impérative avant le 12 mai 2014 à : lemenhirbrunoy@yahoo.fr