Gisèle Leconte
Jeanne, le pardon

Editions Persée

leconte

Présentation de l’éditeur : Au début du vingtième siècle, au cœur de terres maraîchères situées entre Laon et Péronne, Jeanne se trouve à la croisée d’un destin qui l’oblige à affronter une lignée d’hommes rudes et sans pitié, pétris d’une morale rigide, dont son père et ses frères. Bien des débordements de mots et de comportements seront source d’affronts mais Jeanne résiste en gardant ses secrets…

Une force de vie l’inonde, inexplicable, farouche, tenace ! Puis la grande guerre éclate, privations, séparation et exil sont le lot des femmes du nord de la France. Mais Jeanne avance, audacieuse, elle ne s’arrête jamais, tombe mais se relève et se recompose sans cesse.

Jeanne se révèlera par la force de ses choix et la singularité de son destin.

Biographie de l’auteure : Gisèle Leconte, née en 1951, est originaire d’Epinay sous Sénart,à l'époque, petit village de 700 habitants auquel l'auteure est restée très attachée, gardant le souvenir des immenses étendues de champs de blé, des prairies bordant les méandres de l’Yerres et des promenades hebdomadaires en forêt de Sénart. Elle réside depuis 1978 à Corbeil-Essonnes (91). De formation littéraire, elle s'est beaucoup intéressée à l'Espagne où elle a séjourné (Séville et Barcelone).     

De retour en France, elle s’est orientée vers une profession administrative qui ne l’a pas détournée de l’inclination initiale... «Mener la vie quotidienne d’une essonnienne ordinaire en contact avec le monde du travail a facilité, dit-elle, la perception des comportements humains (parfois, dure réalité…) tout en créant une passerelle avec l’espace imaginaire de l’écriture » qu’elle pratique depuis sa jeunesse.

Jeanne, le pardon est un premier roman, paru en 2011 aux Editions Persée. L’auteure déclare : « l’impérieuse nécessité de « dire l’histoire de Jeanne » est née d’un fait réel de la vie de Jeanne. Jeanne a existé…et ce que l’on découvre caché impose d’autant plus révélation…L’univers de la fiction s’est ainsi porté à l’écoute des secrets de Jeanne, recréant un univers inconnu. L’imagination a recomposé la vie de Jeanne et de son environnement au travers d’un contexte social et historique bien réel que l’on rappelle particulièrement à notre  mémoire citoyenne en cette année 2014. Jeanne témoigne d’une époque, d’une société, d’une situation historique, d’une histoire sentimentale…Jeanne est ce que, chacun d’entre nous, est…la trace d’une vie tout autant unique, précieuse, extraordinaire, qu’insignifiante. Seuls les regards donnent des éclats changeants…».

Début juin 2014 paraîtra « Demain la vie », second roman de l’auteure, également publié aux Editions Persée.

Revue de presse : Gisèle Leconte publie son premier roman…Inventer sans trahir. Dire sans blesser. Tout le défi de l’écriture quand un livre se nourrit des histoires de famille. Gisèle Leconte en fait l’expérience tout en finesse dans Jeanne le pardon.

Courrier Picard. Mont Saint Quentin. Anne Despagne. 8/9/2011.(extrait)

Une force qui vient de loin !

Les derniers « poilus » de la grande guerre sont morts...Les témoignages recueillis bien après la guerre ont surtout porté sur la « vie » dans les tranchées, les souffrances des soldats, peu reviennent sur la force de ces femmes, mères ou épouses et sur ce qu'elles ont enduré. Gisèle Leconte nous transporte dans le passé d'une France rurale frappée de plein fouet par cette guerre inexorable, dévoreuse d'hommes. La femme est bien souvent reléguée à la dernière place... et nombreuses se poseront la question essentielle, juste après la guerre :

«Faudrait-il apprendre à obéir, à s'effacer, à se taire, à se soumettre ? Leur lendemain s'inscrivait-il dans l'ombre d'une société où leur destin leur échapperait ? » L'auteure ne se contente pas de raconter une histoire humaine et sociale, elle décrit avec goût des régions, des villages.
Jean-François Chalot. AgoraVox. Ne pas rompre le fil. 05.2012. (Extrait)

Pour en savoir plus sur La Grande guerre et la place des femmes dans ce conflit, allez au :

Musée de la Grande Guerre
du Pays de Meaux
Rue Lazare Ponticelli
77100 Meaux France

« Fort d'une collection unique en Europe, le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux propose une vision nouvelle du premier conflit mondial [ 1914-1918 ], à travers une scénographie innovante illustrant les grandes mutations et bouleversements de la société qui en ont découlé. Un patrimoine exceptionnel à transmettre aux nouvelles générations. Un musée d'histoire et de société, pour découvrir des épreuves passées, mieux comprendre la société d'aujourd'hui et construire le monde de demain. »

Sources : http://www.museedelagrandeguerre.eu/

Informations pratiques : Les livres sont disponibles à la librairie "LE PAIN DE 4 LIVRES" à YERRES - A la maison de la presse à BRUNOY - A la librairie "Plume & Gribouille" Centre commercial Talma à BRUNOY, sur place lors de la précédente soirée et le jour même. Rendez-vous au Café-restaurant "LE PORTALIS" - 21 bis, rue Dupont-Chaumont BRUNOY à 18h30. La soirée débute par un débat entre l'auteur(e) et les lecteurs, suivie de la dédicace et du verre de l'amitié, puis d'un dîner convivial en compagnie de l'auteur.

Tarifs : Débat, dédicace et verre de l'amitié : gratuit pour les adhérents - 2€ pour les non adhérents - Débat, dédicace, verre de l'amitié et dîner : 13€ pour les adhérents - 14€ pour les non adhérents Pour le dîner inscription impérative avant le 7 avril 2014 à : lemenhirbrunoy@yahoo.fr