Naissance d'un pont
Maylis de Kerangal
Éditions Verticales

Prix Médicis 2010

ATTENTION : nous prévoyons un nombre important de participants, la date limite d'inscription pour le dîner est donc fixée au 8 décembre avant 19h (soit le jeudi de la semaine précédente et non le lundi précédant la soirée).

 

naissancepontPrésentation de l'éditeur : "A l'aube du second jour, quand soudain les buildings de Coca montent, perpendiculaires à la surface du fleuve, c'est un autre homme qui sort des bois, c'est un homme hors de lui, c'est un meurtrier en puissance. Le soleil se lève, il ricoche contre les façades de verre et d'acier, irise les nappes d'hydrocarbures moirées arc-en-ciel qui auréolent les eaux, et les plaques de métal taillées en triangle qui festonnent le bordé de la pirogue, rutilant dans la lumière, dessinent une mâchoire ouverte." Ce livre part d'une ambition à la fois simple et folle : raconter la construction d'un pont suspendu quelque part dans une Californie imaginaire à partir des destins croisés d'une dizaine d'hommes et femmes, tous employés du gigantesque chantier. Un roman-fleuve, "à l'américaine", qui brasse des sensations et des rêves, des paysages et des machines, des plans de carrière et des classes sociales, des corps de métiers et des corps tout court.

Revue de presse :
Une telle déflagration littéraire ne passe pas inaperçue. Il y a deux ans, Maylis de Kerangal avait déjà donné à entendre sa petite musique intrigante avec son romanCorniche Kennedy, dont le motif central consistait en des plongeons d'adolescents décidés à « coïncider avec tout ce qui respire ». Mais là, sursaut, propulsion, éclosion : Maylis de Kerangal s'impose, avec un roman déclamatoire au suspense haletant, qui s'entend avant de se lire, tant la langue y est musicale et tripale. On imagine bien la voix d'Alain Cuny, peut-être à cause des prénoms claudéliens des personnages : Sanche, Soren, Summer... Ou celle de Denis Lavant, qui traduirait à merveille la folie funambulesque et animale du livre.
Marine Landrot-Télérama-21 août 2010

Naissance d’un pont est l’ambitieux roman d’un vaste chantier, le sujet pouvant être considéré comme la métaphore de l’œuvre elle- même. Tout en énergie, en salves descriptives, en giclées de sensations, le texte avance à grandes enjambées, avec des heurts et des pauses.
La langue est tellement inventive, riche en verbes, qu’elle donne parfois le tournis, masquant les scènes qu’elle est censée imposer. «J’avais envie d’une épopée, qui induit de la profusion», disait récemment l’auteur (Libération du 28 octobre). Elle avait jusqu’à présent privilégié le mode intimiste, elle tenait là une aventure collective, hollywoodienne.
Claire Devarrieux-Libération-4 novembre 2010

…une vraie poésie se dégage des descriptions techniques et de leur lexique, qui restituent la sensation paradoxale de précision millimétrée et de gigantisme surhumain d'un tel projet - « deux cent soixante millions de tonnes de béton, quatre-vingt mille d'acier, cent vingt-neuf mille kilomètres de câbles ». Original, rythmé, haletant, souvent surprenant, parfois saisissant, Naissance d'un pont , oeuvre d'art sur un ouvrage d'art, est une réussite totale.      
Bernard Quiriny-Le Magazine littéraire

  Informations pratiques :
Les livres sont disponibles à la librairie "LE PAIN DE 4 LIVRES" à YERRES - A la maison de la presse à BRUNOY - A la librairie "Plume & Gribouille" Centre commercial Talma à BRUNOY, sur place lors de la précédente soirée et le jour même.
Rendez-vous au Café-restaurant "LE PORTALIS" - 21 bis, rue Dupont-Chaumont BRUNOY à 18h30.
La soirée débute par un débat entre l'auteur(e) et les lecteurs, suivie de la dédicace et du verre de l'amitié. Cette première partie de soirée est gratuite.
Pour ceux qui désirent dîner ensuite (en compagnie de l'auteur(e)) : tarif réduit (adhérent) 12,50 euros/tarif plein 13,50 euros - inscription impérative avant le 8 décembre 2011 à : lemenhirbrunoy@yahoo.fr